Sélectionner une page

Il est très difficile de faire le premier pas, très difficile d’aller vers l’autre et cela d’autant plus qu’on va lui demander quelque chose, que l’on va dévoiler à un inconnu ses failles et ses faiblesses.

Avant d’arriver à ce premier pas il en aura fallu du temps, des moments de réflexion, des moments de doutes, des moments de désespoir. Mais le premier pas fait on se sent déjà mieux, l’énergie revient et l’espoir aussi. L’espoir de jours meilleurs, l’espoir de vivre mieux avec soi et avec les autres. Au fur à mesure des rendez-vous cette énergie grandit, parfois de façon très rapide et exponentielle. La confiance revient, on se sent pousser des ailes.

Cet instant est très important car avant de pouvoir voler de ses propres ailes il faudra vérifier quelles sont assez musclées pour vous porter et assez endurantes pour vous emmener jusqu’à la prochaine branche.

Avant l’envol il doit y avoir un temps, un temps pour une période de consolidation, un temps pour vous familiariser avec vos nouveaux « outils », un temps pendant lequel vous pourrez encore être épaulé et encouragé dans votre démarche de développement personnel et pendant lequel vous pourrez modifier et affiner quelques détails très utiles.

Peut-être aurez-vous l’impression que le travail est terminé, que les rendez-vous sont moins dynamiques, que l’on avance plus… c’est le temps de la consolidation. L’essentiel est de partager ces sentiments avec le coach afin de poursuivre un travail dans la confiance, la sincérité et le partage.

Donnez-vous le temps nécessaire pour pouvoir reprendre définitivement votre autonomie et cela se traduit par quelques rendez-vous supplémentaires qui peuvent paraître inutiles mais qui sont primordiaux.

Pin It on Pinterest

Share This