Sélectionner une page

J’ai besoin d’aide! Je m’en sors plus!

Je suis dépassé(e) par la vie, je ne contrôle plus rien, j’ai peur, je suis en colère, je suis triste, il n’y a plus de joie dans ma vie 🥺

Si c’est le constat que vous faites de votre vie, si vous vous reconnaissez dans ces paroles ce podcast est fait pour vous et je vous invite à continuer de l’écouter sinon je vous dit à plus tard, vous pouvez chercher un autre sujet dans les playlists

Vous êtes encore là, je suis ravi. Je vais pouvoir partager quelque chose que vous allez comprendre. Ce matin sans aucune raison, je me suis réveillé avec une chanson dans la tête, SOS d’un terrien en détresse de Daniel Balavoine, c’est la musique que vous entendez en ce moment jouée au piano par Alain Chomik. Je n’ai pas chercher à comprendre pourquoi mais lors de ma médiation quotidienne j’ai ressenti l’urgence de l’entendre et d’écouter les paroles que je ne connaissais pas. Pendant que je l’écoutais entre parenthèse merci YouTube, m’est venue l’idée de ce podcast. J’ai pris mon ordi et le texte que je vous livre en ce moment a coulé de source, de La source. Au fur et à mesure que je tapais les lettres les une après les autres sur le clavier je voyais apparaître les mots, les phrases sur l’écran. Maintenant que je vous le livre je ressens beaucoup d’émotions, de le joie et aussi de la gratitude. J’espère vous transmettre cette joie et cette gratitude en ce moment et vous apporter un peu de paix et de sérénité. Voilà ma première intention avec l’enregistrement de ce podcast.

Vous avez l’impression que vous ne vous contrôlez plus rien, vous courez derrière le temps, vous êtes pris, prise dans un courant infernal qui vous emmène loin de la vie que vous voudriez avoir, de la vie dont vous rêviez. Aujourd’hui il n’y a plus de place pour vous, vous ne faites plus qu’enchainer les différents rôles que l’on vous a attribués, il n’y a plus de place pour vous, pour qui vous êtes vraiment. Vous êtes prisonnier, prisonnière. Désemparé(e), vous ne savez plus comment faire?

Ce podcast est fait pour vous, je vous attendais, ne vous inquiétez plus, tout va bien se passer maintenant. 

Pour commencer, si vous le voulez bien, vous allez vous arrêter, respirer en conscience.

Asseyez vous le dos droit, étirez votre colonne vertébrale vers le haut, rentrez le menton, laisser tomber les épaules. Fermez la bouche, inspirez et expirez par le nez. Décontractez votre abdomen et laissez le se gonfler et se dégonfler au rythme de l’inspire et de l’expire.

Percevez l’air qui entre et sort au niveau des narines, suivez son parcours jusqu’au ventre. Inspirez jusqu’au bout, sans forcer et expirer complètement sans forcer.

Retrouvez une respiration profonde, complète et naturelle. Observez là. Observez qu’à la fin de l’inspire il n’y a rien à faire, de lui même l’air va ressortir avec une durée et une intensité plus ou moins importante, de même, à la fin de l’expire, vous ne faites plus rien, vous pouvez lâcher prise et observer que de lui-même l’air va revenir par le nez et descendre jusqu’au ventre avec une certaine force et rapidité; à chaque fois différente.

Prenez conscience de votre corps, faites un scan des orteils à la tête sans oublier la moindre partie de votre corps. Effectué ce voyage à travers votre corps pour ressentir les muscles, les éventuelles tensions, les articulations, les os, les organes. Écoutez ce coeur qui bat, sa force, sentez le sang parcourir vos artères avec une puissance phénoménale et revenir par les veines. Ressentez la force de la vie en vous, cette force qui est là en ce moment, c’est vous, vous êtes la vie, elle même. Vous avez expérimenté toute sa fragilité et sa faiblesse ces derniers temps mais la vie est aussi très puissante et aussi résiliente. Expérimentez cette force en vous, la force qui fait germer une graine, éclore une fleur, la force qui fait briser sa coquille au poussin, la force qui transforme la chrysalide en papillon.

Revenez à la respiration, à l’air qui entre et sort au niveau des narines, au ventre qui se gonfle et se dégonfle.

Maintenant, observez vos pensées, ne les suivez pas, observez les simplement naître et simplement passer, une pensée chasse l’autre, c’est un processus naturel, dont vous n’ ayez pas conscience habituellement, mais les pensées sont là, elles arrivent sans discontinuité et elles jouent un rôle important sur votre mental et sur votre corps. Les identifier est fondamental car éclairées à la lumière de la conscience elles se dissolvent sans faire de mal à votre mental ni à votre corps.

Revenez maintenant à la respiration, à l’air qui entre et sort au niveau des narines, au ventre qui se gonfle et se dégonfle. Observez qu’après l’inspire vous ne faites plus rien, qu’après l’expire vous ne faites plus rien, vous pouvez vous reposer sur votre respiration et la suivre, faire confiance à votre corps pour vous porter. Vous pouvez lâchez prise en observant que vous respirez automatiquement et que votre corps vous porte. Appuyez-vous sur votre respiration pour vous redresser, pour reprendre votre souffle, oxygéner votre sang, chacune de vos cellules et enfin oxygéner votre cerveau. Retrouvez un esprit clair, clairvoyant qui va pouvoir vous aider à discerner ce qu’il faudra faire plus tard.

Allez maintenant dans votre coeur, vous pouvez mettre votre main dessus si vous le souhaitez. Ressentez l’amour, l’amour que vous portez à certaines personnes, à votre animal de compagnie, l’amour que vous portez aux personnes qui sont parties. Faîtes preuve d’empathie, de bien vaillance et d’amour envers la personne que vous êtes en ce moment et qui souffre, qui se sent seule et démunie. Écouter ce que la partie la plus blessée en vous a à dire, souvent c’est l’enfant en nous qui a peur, qui souffre. Parlez lui comme vous auriez aimer qu’on vous parle lorsque vous étiez enfant. Dites lui vos bonnes intentions, vos souhaits, faites preuve d’amour inconditionnel, parlez lui à coeur ouvert dites lui que maintenant vous êtes là et que tout va bien aller.

Vous vous êtes abandonnée voir maltraité(e), confiié(e) entre de mauvaises mains.

Faites-vous la promesse que cela a changé, qu’ à partir de maintenant vous allez vous occuper de cette partie de vous négligée, abandonnée, voir maltraitée

Écoutez l’enfant en vous puis répondez lui, calmez le, rassurez le, apaisez le, soignez le, encouragez le, faites ce qui est nécessaire pour réparer la partie de vous blessée.

La confiance en soi vient de la confiance que les autres vous témoignent au début de votre vie, si on ne vous à pas encouragé, félicité, montré, prouvé que vous êtes une belle personne digne d’amour, qui pourra accomplir tout ce qu’elle voudra, c’est à vous d’endosser ce rôle là aujourd’hui car personne d’autre que vous ne pourra le faire.

Oui c’est un rôle en plus mais celui-ci est primordial, fondamental et lorsqu’il sera bien rempli vous pourrez accomplir tous les autres de façon plus efficiente

Lorsque vous pourrez à nouveau compter sur vous, car vous êtes le pilier de votre vie, vous allez pouvoir passer en mode manuel, faire des choix, définir des objectifs et vous prouver que vous êtes digne de votre confiance et regagner ainsi l’estime de vous-même.

PASSER EN MODE MANUEL

Pour prendre votre vie en main vous aurez besoin de quelqu’un pour vous accompagner, cela implique de trouver le bon coach, celui qui pourra vous aider à trouver ou retrouver la confiance et l’estime de soi. A supprimer les jugements, pratiquer la bienveillance et la compassion pour ressentir et exprimer l’amour, le sentiment dont tout le monde a besoin pour fonctionner normalement.

Le travail avec un professionnel de l’accompagnement procure le recul nécessaire à fin de pouvoir:

  1. identifier les tâches à effectuer chaque jour, chaque semaine, chaque mois et chaque année, celles qui permettront de renforcer votre corps et votre esprit
  2. Identifier et déprogrammer les mauvaises habitudes, celles qui provoquent les dysfonctionnement, les mauvaises humeurs et les manques de ressources
  3. programmer les bonnes habitudes, celles qui sont bonnes pour vous spécialement, la morning routine, qui vous donnera automatiquement accès à un équilibre psychique et physiologique d’une manière automatique et naturelle.

Le cerveau est conçu pour être programmable, modulable afin de pouvoir effectuer des tâches automatiques. Le but étant d’ économiser de l’énergie, du temps et de l’espace dans le traitement des données cérébrales.

Notre cerveau est là pour nous aider dans notre vie, aujourd’hui la majorité des personnes fonctionnent avec des automatismes qui sont ceux de leurs parents ou ceux de la société dans laquelle ils ont grandi. Leur cerveau n’est plus un outil puissant et utile mais un outil de destruction qui se retourne contre eux.

C’est l’ego qui s’empare des commandes et nous poussent à prendre que de mauvaises décisions, nous manipule en nous maintenant dans la peur.

Vous savez que l’esprit influence le corps, si je me dis que je n’y arriverai pas, il y a de fortes chances pour que j’abandonne. Le mental à des répercussions sur le corps et provoque des maladies maladies parfois mortelles, c’est ce qu’on appelle la somatisation.

Et bien cela marche aussi dans le sens inverse, le corps agit sur le mental. Il est prouvé scientifiquement que l’activation des muscles faciaux du sourire provoquent un ressenti de joie. L’humeur est déterminée par la chimie, selon les hormones qui circulent dans notre sang, on se sent joyeux, triste, fatigué, excité, etc…

DONC tout commence par bien commencer sa journée en programmant des actions qui deviendront des automatismes, qui conditionneront notre énergie et notre bonne humeur pour la journée. L’avantage d’un automatisme c’est qu’il demande 0 motivation 0 volonté et très peu d’énergie

Si vous êtes mal physiquement vous serez mal psychologiquement, de mauvaise humeur et sans énergie, le travail sur le corps et sur la routine matinale est la seule solution efficace et durable pour installer la joie dans sa vie courante et pouvoir ainsi se réaliser sur les plans personnel, professionnel et spirituels.

Voilà pour ce podcast un peu spécial, si vous êtes encore là c’est qu’il y a fait écho chez vous, qu’il vous a parlé. Surtout n’hésitez pas à vous faire aider, il est très difficile voir impossible de changer sa vie d’une façon consistante pour avoir un résultat durable. Je vous en pris donnez vous la chance, offrez-vous le cadeau de prendre un coach de vie. Ecoutez votre coeur et choisissez celui qui vous comprendra et vous accompagnera sur le chemin de la liberté, de la joie et de la réalisation de qui vous êtes, pour vivre votre vraie vie, celle que vous méritez.

Même si je ne vous qualifie pas d’”ami(e)” et souris peu, sachez que je vous aime et vous soutiens dans votre démarche de développement personnel, professionnel et spirituel.

Vous savez où me trouver en cas de besoin alors n’hésitez et saisissez la main que je vous tends.

Pin It on Pinterest

Share This